Fraude en la identidad (Phishing) : pj.brigade.protection.mineurs.bpm@gmail.com 0756839732 Police

¡PRESUNTO FRAUDE!

Fecha11/02/2019
Email fraudulentopj.brigade.protection.mineurs.bpm@gmail.com
Pseudónimo utilizadoPolice
Teléfono07 56 83 97 32 (Más información)
Contenido de la estafaImage associée
DIRECTION CENTRALE DE LA POLICE JUDICIAIRE
BRIGADE DE PROTECTION DES MINEURS

Paris le 11 février 2019
A votre attention:

Chère monsieur,
Je suis M. Vianney DYEVRE, commissaire divisionnaire, chef de la brigade de protection des mineurs (BPM), je vous contact peu après un saisit informatique de la cyber-infiltration (autorisée, notamment en matière de pédopornographie, pédophilie, cyber pornographie, exhibitionniste, trafic sexuelle depuis 2009) pour vous informez que vous faites l'objet de plusieurs Poursuite Judiciaire en vigueur:

_ La pédopornographie
_ La pédophilie
_ L’exhibitionniste
_ La Cyber pornographie
_ Le trafic sexuelle

Pour votre information, La loi de mars 2007 aggrave les peines lorsque les propositions, les agressions sexuelles ou les viols ont pu être commis en recourant à internet et vous avez commises les infractions après avoir été ciblé sur internet (Site d'annonce), puis pendant des échange(Messagerie Instantané) avec mineur. Des photos dénudées de vous ont été enregistrés par notre système de sécurité et constituent les preuves de vos infractions.

Vous êtes priez de vous faire entendre par mail en nous écrivant vos justification pour quelles soient mises en examen et vérifiés par le juge en charge de cette affaire, afin d'évaluer les sanctions, cela dans un délai stricte de 24 heures. Passer ce délai nous nous verrons dans l'obligation de transmettre notre rapport au procureur adjoint au tribunal de grande instance de Créteil et spécialiste de cybercriminalité pour établir un mandat d'arrêt a votre en contre, le transmettre a la Gendarmerie la plus proche de votre lieu de résidence pour votre arrestation et vous fiché comme délinquant sexuelle, transmettre vos photos a caractères pornographiques a plusieurs sites Internet et chaîne de télévision national d'information pour une diffusion ou votre famille, vos proches et toutes la France entière verront ce que vous faites devant votre ordinateur.

Maintenant vous êtes prévenu.
Cordialement,
M. Vianney DYEVRE,Commissaire Divisionnaire,
Chef de la brigade de protection des mineurs (BPM)
Tel: 07 56 83 97 32
-------------------------------------------------------------------------------------------------------
DIRECTION CENTRALE DE LA POLICE JUDICIAIRE
BRIGADE DE PROTECTION DESMINEURS
Adresse: 12 QUAI DE GESVRES 75004 Paris - Email: pj-bpm@cyberservices.com - Téléphone: 07 56 83 97 32
Su Comentario / ExplicaciónL’email est une arnaque car en effet la police ne contacte pas les gens par mail.
J’ai appelé le numéro de téléphone et je suis trombe sur une personne avec un fort accent africain qui ne correspond pas du tout au vrai vianney dyevre qui est blanc de peau et j’imagine sans accent africain...
¡Alerte a sus amigos!

Análisis del número de teléfono 07 56 83 97 32

Tipo de NúmeroNúmero de teléfono móvil
Formatos habituales
  • 0756839732
  • 07 56 83 97 32
  • 07.56.83.97.32
  • 07-56-83-97-32
Formato internacional
  • +33 7 56 83 97 32
Operador telefónicoON/OFF
PaísFrance
TerritorioNuméro virtuel

4 comentarios


  • MICHEL el 11/02/2019 en 20:19

    pourquoi avoir appelé le n° de téléphone?
    C'est tellement gros que c'est une arnaque...

    Responder
  • Riri el 11/02/2019 en 20:38

    Non seulement la police ne contacte pas par mail mais en plus, quelles administrations donnent un numéro de portable pour les joindre ?
    Par curiosité, qu'est- ce qu'on vous a raconter au téléphone ?

    Responder
  • Pierre el 11/02/2019 en 23:04

    On m’a raconter des bobards en disant qu’il fallait à tout pris répondre à ce mail ...
    apres j’ai téléphoné pour voir un peu qui était vraiment ou bout du fil et il raccrochait sans arrêt c’etait pas professionnel pour un arnaqueur ????

    Responder
  • Fraud Watcher/Advisor el 13/02/2019 en 13:21

    Le soi-disant prévenu ou l'accusé informé de l'arrestation de l'individu pervers a largement le temps de s'enfuir de chez lui ou de quitter son pays si il apprenait par email que la police ou la brigade de la protection des mineurs allait venir le chercher à domicile ou sur son lieu de travail serait lui rendre service de bon procédé de le notifier de la visite sans surprise de la venue de la police en prenant rendez-vous avec l'intéressé en question.

    Les escrocs africains ont le sens de l'humour (bien) noir pour raconter ce genre de scénario d'arnaque ou d'escroquerie pour faire du chantage en s'adressant à ses futures victimes histoire de les intimider et de faire pression de payer une amende bidon sous-prétexte d'acheter son silence ou d'annuler une poursuite judiciaire fictive sur sa soi-disant condamnation auprès d'un procureur.

    Il est évident que cette adresse email frauduleuse non professionnelle (et non officielle) "pj-bpm@cyberservices.com" parmi tant d'autres n'appartient pas à la cybercriminalité mais uniquement qu' à l'auteur de cette escroquerie en tout genre et donc inutile de lui répondre par email en retour et que son numéro portable est bien le sien : 07 56 83 97 32.

    Je suis mort de rire de lire ces âneries ou ces salades en provenance d'afrique de l'ouest francophone et pour cause, je suis bien placé pour le savoir car je suis policier à juste titre.

    Responder
Su comentario será incluido
inmediatamente después de su confirmación
Francais Anglais Italien Allemand Espagnol