Logo Signal-Arnaques.com
Ensemble contre les Arnaques
SIGNALER UNE ARNAQUE Mails, Annonces, Sites Frauduleux... S'inscrire à la newsletter Actualités, bonnes pratiques,...

Autre arnaque : lbc.agencedumarche@orpi.com geraldine brunet / Emilie lafarge

ARNAQUE SUSPECTÉE !!!

Date15/08/2021
Email frauduleuxlbc.agencedumarche@orpi.com
Pseudonyme utiliségeraldine brunet / Emilie lafarge
Contenu de l'arnaqueDIRECTION GÉNÉRALE DE LA POLICE INTERNATIONALE

DE CYBER-INFILTRATION LE CONTRE CYBER-PEDOPHILE

(DGPICF)

Je suis Madame Émilie LAFARGE, commissaire divisionnaire, chef de la brigade d’enquête contre le CYBER PEDOPHILE (DGPICF), je vous contacte peu après une saisie informatique de la Cyber-infiltration (autorisée, notamment en matière de pédopornographique, pédophilie, Cyber pornographie) pour vous informer que vous faites l'objet de plusieurs Poursuites Judiciaires en vigueur :

_ La pédopornographie

_ La pédophilie

_ L’exhibitionniste

_ La Cyber pornographie

_ Le trafic sexuel

Pour votre information, La loi de mars 2018 aggrave les peines lorsque les propositions, les agressions pédopornographiques ou les Cybers pornographies ont pu être commises en recourant à internet et vous avez commis les infractions après avoir été ciblé sur internet (site d'annonce), puis pendant des échanges Mails, les photos dénudées de vous ont été enregistrés par notre cyber-gendarme et constituent les preuves de vos infractions.

Vous êtes prié de vous faire entendre par mail en nous écrivant vos justifications pour qu'elles soient mises en examen et vérifiés afin d'évaluer les sanctions, cela dans un délai strict de 72 heures. Passé ce délai nous nous verrons dans l'obligation de lancer une procédure plainte internationale dans votre pays afin que vous puissiez être arrêté et confronté aux Actes indiqués.

Pour tous informations écrivez à cette adresse : directive711@gmail.com

Maintenant vous êtes prévenu.
Cordialement,

Madame Émilie LAFARGE, Commissaire Divisionnaire,

DIRECTION GÉNÉRALE DE LA POLICE INTERNATIONALE

DE CYBER- INFILTRATION LE CONTRE CYBER-PEDOPHILE

(DGPICF)

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Commentaire / ExplicationsDIRECTION GÉNÉRALE DE LA POLICE INTERNATIONALE

DE CYBER-INFILTRATION LE CONTRE CYBER-PEDOPHILE

(DGPICF)

Je suis Madame Émilie LAFARGE, commissaire divisionnaire, chef de la brigade d’enquête contre le CYBER PEDOPHILE (DGPICF), je vous contacte peu après une saisie informatique de la Cyber-infiltration (autorisée, notamment en matière de pédopornographique, pédophilie, Cyber pornographie) pour vous informer que vous faites l'objet de plusieurs Poursuites Judiciaires en vigueur :

_ La pédopornographie

_ La pédophilie

_ L’exhibitionniste

_ La Cyber pornographie

_ Le trafic sexuel

Pour votre information, La loi de mars 2018 aggrave les peines lorsque les propositions, les agressions pédopornographiques ou les Cybers pornographies ont pu être commises en recourant à internet et vous avez commis les infractions après avoir été ciblé sur internet (site d'annonce), puis pendant des échanges Mails, les photos dénudées de vous ont été enregistrés par notre cyber-gendarme et constituent les preuves de vos infractions.

Vous êtes prié de vous faire entendre par mail en nous écrivant vos justifications pour qu'elles soient mises en examen et vérifiés afin d'évaluer les sanctions, cela dans un délai strict de 72 heures. Passé ce délai nous nous verrons dans l'obligation de lancer une procédure plainte internationale dans votre pays afin que vous puissiez être arrêté et confronté aux Actes indiqués.

Pour tous informations écrivez à cette adresse : directive711@gmail.com

Maintenant vous êtes prévenu.
Cordialement,

Madame Émilie LAFARGE, Commissaire Divisionnaire,

DIRECTION GÉNÉRALE DE LA POLICE INTERNATIONALE

DE CYBER- INFILTRATION LE CONTRE CYBER-PEDOPHILE

(DGPICF)

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Témoignages similaires
Pour en Savoir +
Alertez vos Amis !

    • Fraud Watcher/Advisor le 15/08/2021 à 10:09

      👮📣 C'est ni la DIRECTION GÉNÉRALE DE LA POLICE INTERNATIONALE DE CYBER-INFLITATION LE CONTRE CYBER-PHEDOPHILE (DGPICF) qui n'existe pas, ni la Brigade de Protection des Mineurs (BPM), ni sous la Direction Générale de la Police Judiciaire (DGPJ), ni le Ministère de l'intérieur, ni la Préfecture de Police, ni la Brigade de recherche et d'intervention (BRI), ni la Gendarmerie Nationale, ni Madame Emilie LAFARGE (1) qui ne sont pas à l'origine (ou les auteurs) de cet envoie de ce message par email mais bel et bien un escroc africain @lias Cheickna Traore (2) qui continue à usurper son identité civique en se faisant passer pour elle à sa place et à son insu.

      (*) Elle n'a jamais occupé ce poste de commissaire divisionnaire et encore moins exercé cette fonction de chef(fe) de la brigade de protection des mineurs (BPM)... Lire la suite

      • Fraud Watcher/Advisorle 15/08/2021 à 10:10

        Attention bon nombre d'internautes ont reçu ces derniers jours un mail de la Brigade de Protection des Mineurs (BPM) ou soi disant de la DIRECTION GÉNÉRALE DE LA POLICE INTERNATIONALE DE CYBER-INFLITATION LE CONTRE CYBER-PHEDOPHILE (DGPICF) qui n'existe pas dans nos services dont l’expéditeur serait cet escroc Africain @lias Cheickna Traore (*) qui se fait passer pour elle à sa place et à son insu en usurpant son identité civique.

        Dans ce mail il est il reproché à celui qui le reçoit une infraction, dans le cas présent de pédopornographie.

        Le destinataire du mail doit se justifier sur des actes commis dans un délai de 72 hrs sans quoi un rapport sera envoyé à un magistrat du Tribunal de grande instance de Créteil pour l’établissement d’un mandat d’arrêt.

        Pas de panique, il s'agit d'une arnaque.

        Ne répondez surtout pas à ce mail, sa finalité étant de soutirer une somme d'argent au destinataire.

        Sachez que la Brigade de Protection des Mineurs (BPM) ne vous contactera jamais de la sorte, par mail, pour de tels faits. Vous pouvez garder le mail afin de signaler les faits sur la plateforme PHAROS du ministère de l'Intérieur Internet-signalement.gouv.fr :
        https://www.internet-signalement.gouv.fr/PortailWeb/planets/Accueil!input.action

        Si certains d'entre vous ont déjà payé, ils peuvent déposer une plainte pour escroquerie.

        Faites passer le mot aux aînés qui bien souvent ne sont pas sur les réseaux sociaux et se laissent avoir par ce type de démarches....Lire la suite

      • Fraud Watcher/Advisorle 15/08/2021 à 10:17

        👮📢 Pour signaler cet abus frauduleux, veuillez transférer ce message d'origine directement auprès de la plateforme chargée de la lutte contre la cybercriminalité en République de Côte d’Ivoire (RCI) :

        Information pour les personnes victimes d'arnaque en Côte d'Ivoire : voici le mail du service qui s'occupe des arnaques de ce pays :

        Email : cybercrime@interieur.gouv.ci

        Tél : 00225 20 34 72 08 et/ou 0225 20 34 72 09

        PLCC - Plateforme pour la Lutte Contre la Cybercriminalité en côte d’ivoire
        Quartier Danga, rue Ambassade d’Espagne,
        Cocody,
        Abidjan, République de Côte d'Ivoire
        Tél : +225 22 48 97 77
        Email : cybercrime@interieur.gouv.ci
        Site web : http://cybercrime.interieur.gouv.ci

        https://fr-fr.facebook.com/plcc.ditt

        Voici la plateforme pour la lutte contre la cybercriminalité en côte d’ivoire :

        ⛔👮📢 http://cybercrime.interieur.gouv.ci/ (hors service)

        Leur futur site web est en cours de construction

        http://interieur.gouv.ci/?doing_wp_cron=1620512298.2301740646362304687500

        ⛔👮📢 ATTENTION : de nombreuses fausses pages PLCC (Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité) paraissent régulièrement, créées par les escrocs eux-mêmes pour les récupérer des personnes victimes d’arnaque/escroquerie en Côte d’Ivoire. Seules les coordonnées ci-dessus sont valables.

        Vous pouvez bien sûr déposer plainte en France, ce qui est d’ailleurs le seul choix possible pour que vous puissiez obtenir une réponse favorable, à condition que la justice française décide de poursuivre son enquête en Côte d’Ivoire, le consulat transmettra alors la commission rogatoire internationale aux autorités ivoiriennes....Lire la suite

      Répondre

    Votre commentaire sera mis en ligne
    immédiatement après votre validation

  • Groupe créé le - 0 Membres

    Pour visualiser le contenu de ce groupe privé ou demander à le rejoindre, vous devez créer un compte ou vous connecter .