Arnaque financière : akomianalice9@gmail.com Jerome bonet

ARNAQUE SUSPECTÉE !!!

Date21/05/2022
Email frauduleuxakomianalice9@gmail.com
Pseudonyme utiliséJerome bonet
Contenu de l'arnaqueMail convocation pour visite de site porno étc et atteinte à la purdeur (MDR)
Commentaire / ExplicationsMail de tentative d’extorsion pour pedopornographie …..

Pièce(s) jointe(s)
Service Premium
Pour en Savoir +
Thématique(s) liée(s)
Alertez vos Amis !
Victime d'une arnaque ? Faites-vous aider

  • Les avis et commentaires laissés par les internautes sont classés par ordre chronologique et ne sont pas contrôlés à priori. En savoir +

    • steph de ouf le 21/05/2022 à 14:48

      du classique signaler des centaines de fois

      Répondre
    • Fraud Watcher/Advisor le 28/05/2022 à 13:03

      ⛔👮📣 Attention bon nombre d'internautes ont reçu ces derniers jours un mail soi-disant de la Police judiciaire ou également de la pseudo Brigade de Protection des Mineurs (BPM) dont l’expéditeur serait cet escroc Africain @lias Cheickna Traoré (1) de(puis) la République de Côte d'Ivoire (RCI) qui se fait passer pour lui à sa place et à son insu en usurpant son identité professionnelle au nom de Jérôme BONET (2), commissaire de police français et directeur de la Brigade de recherche et d'intervention (BRI) de Paris.

      (2) https://www.lepoint.fr/societe/jerome-bonet-nouveau-patron-de-la-police-judiciaire-l-investigation-dans-son-adn-19-12-2018-2280602_23.php

      Dans ce mail il est il reproché à celui qui le reçoit une infraction, dans le cas présent de pédopornographie.... Lire la suite

      Répondre
    • Fraud Watcher/Advisor le 28/05/2022 à 13:04

      👮📣 Révélations sur les « brouteurs africains », ces arnaqueurs derrière les fausses convocations judiciaires

      Voir explications en vidéo posté sur Youtube par le journal « Le Parisien » :

      https://youtu.be/6w2cT_jyyO8

      C’est une tentative d’arnaque que beaucoup de Français ont reçu dans leur boîte mail. D’un rapide coup d’œil, on pourrait penser qu’il s’agit d’une véritable convocation de police ou de gendarmerie. Les faits qui sont reprochés au destinataire sont graves : le texte, qui existe sous différentes formes, évoque ainsi des poursuites judiciaires pour des actes de « pédopornographie, de pédophilie, d’exhibitionnisme », mais aussi, entre autres, pour « cyber pornographie »…

      L’expéditeur, qui se présente donc comme un policier ou un gendarme, informe son interlocuteur que le temps presse, qu’il risque d’être interpellé prochainement et que cette affaire sera divulguée aux médias. Sauf… s’il s’acquitte d’une amende -conséquente- pour enterrer l’affaire.... Lire la suite

      Répondre

    Votre commentaire sera mis en ligne
    immédiatement après votre validation

  • Groupe créé le - 0 Membres

    Pour visualiser le contenu de ce groupe privé ou demander à le rejoindre, vous devez créer un compte ou vous connecter .